Les renards noirs à l’état sauvage sont l’anomalie ultime

Il est de notoriété publique que Mère Nature est capable de produire certaines des œuvres d’art les plus étonnantes imaginables, et sa palette kaléidoscopique ne manque jamais d’impressionner.

Ainsi, ces renards ne sont qu’un autre exemple de la splendeur observée dans le monde naturel.

Leur motif de pelage unique en son genre provient d’une maladie inhabituelle qui rend le pelage normalement rouge rayé de noir.

On les appelle «mouches croisées» car leur mélanisme les distingue des autres espèces d’insectes.

La mélanine, un pigment foncé, peut être sécrétée par les animaux, ce qui pourrait expliquer leur étonnante gamme de teintes.

Les renards roux se comptaient autrefois par millions dans toute l’Amérique du Nord, mais on pense maintenant qu’ils sont en danger critique d’extinction en raison de la perte d’habitat et de la chasse.

En raison de la forte demande pour leur fourrure, la population a chuté de façon spectaculaire au tournant du siècle.

Il semble que les renards croisés ne se distinguent pas de leurs parents renards roux, sauf leur pigmentation et une queue un peu plus pelucheuse.

Selon l’expert, le photographe canadien Samuel Saian vient de capturer des photographies époustouflantes de ces renards.

Dès qu’il les a vus, le renard s’est enfui, mais pas avant d’avoir pris des images à couper le souffle.

Оцените статью
Les renards noirs à l’état sauvage sont l’anomalie ultime
Une femme fait une trouvaille inhabituelle après avoir vu un «rocher» blanc sur le bord de la route.
error: Content is protected !!